La genèse de Sac de Contes

L’histoire de Sac de Contes et de la Crypte divine fut entamée par deux frères, François et Pier-Luc, situés à Montréal et originaires de Sherbrooke. Durant fort longtemps j’écrivais (François) des histoires alors que PL dessinait de son côté. Le déclic a pris un certain temps à se faire. Un jour, PL nous a présenté à toute la famille un impressionnant recueil de ses œuvres.

Juste pour vous donner une idée, voici un cours extrait de 2 pages de la bande dessinée Dark Knife réalisée par PL, bien avant la Crypte divine:

Extrait Dark Knife (page 1 de 2)

Extrait Dark Knife (page 2 de 2)

Je savais depuis longtemps que PL avait un style de dessin unique et très caractérisé. Encore plus impressionnant est le fait qu’il n’a jamais suivi de cours de dessins!

De mon côté, je travaillais à temps perdu et de manière très intermittente sur un conte, la crypte divine. Voici un passage du tout premier brouillon réalisé… en aout 2008 lors d'un voyage en France :

Cette archive a plutôt bien fait son chemin jusqu’à la version finale! La horde du village s’est transformée en soldats de la Capitale et nous pouvons reconnaître le moment où Jyle anime la montagne d’os alors que les soldats prennent d’assaut le repaire et tentent de défoncer la porte du laboratoire (Chapitre 8). L’histoire de la Crypte divine eut comme point de départ cette scène et le reste de l’histoire se greffa autour par la suite.

Plusieurs mois après que PL nous ait montré son recueil de dessins, nous sommes au début de l’été 2015, je fais des commissions au marché Jean-Talon et une vision me frappe : PL pourrait faire les dessins du conte que j’écris! De retour à la maison, je l’appelle et lui ai fait part de cette idée. Je lui envoie le brouillon du récit et je reçois très peu de temps après un premier dessin, soit celui où l’on voit Mirch regarder l’étrange brouillard vert dans les Almens (premier dessin du chapitre 1)! C’est vraiment à partir de ce moment que le développement de la crypte divine commença de manière sérieuse. À propos des Almens, elles sont apparues dans l’histoire alors que je voyageais au Pérou, le mot Almens étant une variation des Andes, et le temple dans la montagne prenant peut-être un peu d’inspiration… du Machu Picchu.

Il m’est aussi arrivé d’envoyer des croquis à PL, comme pour l’entrée en scène de Xaanos dans la pièce centrale du repaire…

On comprend pourquoi c’est PL le dessinateur!

L’arrivé du renard

Nous avons un autre frère, Vincent le renard, qui s’est joint à l’équipe en cours de route et qui participa à plusieurs cycles de révision du texte, tout en ajoutant sa touche à l’histoire.

Sa contribution arriva à un moment-clé, alors que la crypte divine était encore un « chantier en construction », pour reprendre les mots du futé renard. Dans la dernière phase de l’œuvre, nous avons révisé le texte ensemble ligne par ligne (une tâche colossale que nous n’étions pas sûrs de mener à terme… PL avait hâte qu’on publie ;-)), ce qui fut des plus agréables et permit de bonifier l’ensemble. Rien de mieux que d’entendre une personne lire et commenter un texte pour en prendre la mesure.

PL le farceur

Les dessins de PL façonnent également le développement de l’histoire. Par exemple, je lui avais demandé de nous dessiner les deux autour d’une table en train de travailler pour la présente section « Auteurs ». Le premier dessin qu’il m’a envoyé m’a fait énormément rire, même s’il me dépeint de manière exagérée (à mon avis), voire tyrannique, et montre le sens de l’humour de PL tout au long de la réalisation du projet (voir dessin ci-bas).

Autres précieux collaborateurs

Notre sœur (Élise) révisa la grammaire de l’ensemble du texte. Elle fut infatigable dans ses corrections malgré nos nombreuses modifications du texte jusqu’au lancement

Il faut aussi souligner les commentaires des plus appréciés et pertinents de l’hippopotame et de ghost mouse sur l’histoire en général. Ghost mouse a également monté la barre pour ce qui est de la qualité des images en couleurs. Au début, j’utilisais beaucoup la même palette (et non, ce n’est pas PL qui s’en est occupé…), étant simplement content d’avoir des images en couleurs. C’est Ghost mouse qui a colorié l’image du chapitre 2 où tous les apprentis entourent le squelette de sanglier avec un ciel rosé.

Ce dessin m’a convaincu que je devais réviser la majorité des images… toute une corvée! J’ai quand même eu beaucoup de fun à colorier les images, donc une corvée agréable :-)

Bref, beaucoup de gens ont contribué à la réalisation de la crypte divine et j’ai bien hâte de poursuivre le boulot avec tous mes collaborateurs et de recevoir vos commentaires sur cette œuvre, chers lecteurs!

François